Comment visiter les temples d’Angkor en évitant les foules ?

3 décembre 2023

Angkor, le cœur battant du Cambodge, est un complexe monumental dont la splendeur attire des foules de touristes chaque année. Véritable musée à ciel ouvert, les temples d’Angkor, témoins silencieux d’un passé illustre, promettent une expérience mémorable. Siem Reap, la ville hôte de ces chefs-d’œuvre, est le point de départ d’une aventure remplie d’histoire et d’architecture. Mais la question qui brûle les lèvres des voyageurs en quête de tranquillité est la suivante : comment visiter les temples d’Angkor sans être submergé par les vagues de visiteurs ? Dans cet article, nous dévoilerons les secrets pour découvrir ces merveilles en toute sérénité.

Planifier la visite des temples d’angkor

Vous rêvez de parcourir les allées de Angkor Wat baignées des premières lueurs de l’aurore, sans la cacophonie des flashs et des conversations ? Il est crucial de commencer votre visite bien avant que le soleil ne répande ses rayons dorés.

Se lever aux aurores est un petit prix à payer pour admirer le lever du soleil sur Angkor, un spectacle quotidien qui n’a pas son pareil. Les temples s’éveillent lentement, se découpant en silhouettes sombres contre le ciel s’embrasant. Pour une telle expérience, l’organisation est de mise. Achetez vos billets la veille pour éviter les files d’attente matinales et planifiez votre route pour être parmi les premiers à pénétrer dans l’enceinte des temples.

La visite de Angkor Thom, Banteay Srei, et les autres joyaux peut se faire à vélo, en tuk-tuk ou en scooter électrique, chacun offrant une expérience différente. Le vélo vous donne la liberté de vous arrêter à votre guise, le tuk-tuk la commodité d’un guide local, et le scooter électrique un compromis éco-responsable entre les deux.

Explorer les moins connus : temples roluos et autres

Au-delà du célèbre Angkor Wat et du mystérieux Bayon, le site d’Angkor regorge de temples moins fréquentés mais tout aussi fascinants. Cherchez le calme de Preah Khan ou de Banteay Srei, des joyaux d’architecture qui se dévoilent dans un cadre plus serein.

Les temples Roluos, bien que moins imposants, sont un havre de paix qui vous plongera dans l’histoire du Cambodge sans la pression des foules. Bakong, Preah Ko, et Lolei offrent un aperçu de l’art pré-angkorien et permettent une visite plus intime des vestiges sacrés.

N’oubliez pas de vous aventurer à Pre Rup pour le coucher de soleil. Bien que ce moment de la journée attire également les visiteurs, la majestueuse structure pyramide est suffisamment vaste pour offrir à chacun un coin de quiétude pour contempler le soleil descendant derrière la jungle.

Quand partir pour éviter les foules

La période de l’année peut grandement influencer votre expérience à Angkor. La saison des pluies, de mai à octobre, voit une diminution significative du nombre de visiteurs. Certes, vous devrez peut-être jongler avec les averses, mais la pluie confère aux temples une atmosphère mystique et les foules sont moindres.

En revanche, la haute saison, de novembre à mars, est synonyme d’affluence. Pour éviter les pics de fréquentation, considérez une visite en milieu de semaine plutôt que le weekend, et privilégiez les heures très matinales ou tardives pour vos explorations.

Les pépites cachées d’angkor

Certains temples semblent avoir été oubliés par les hordes touristiques, des trésors cachés qui offrent une expérience authentique d’Angkor. Ces sites moins connus, souvent situés à l’écart des circuits traditionnels, sont accessibles en scooter ou en tuk-tuk et valent la peine d’être explorés.

Neak Pean et Ta Som sont deux exemples de ces perles rares où la nature a repris ses droits, offrant un tableau où les racines des arbres enlacent la pierre. Ces sites offrent non seulement une visite paisible, mais aussi des perspectives photographiques uniques, loin des clichés déjà vus et revus.

Profiter pleinement de votre visite

Une visite réussie des temples d’Angkor ne se mesure pas uniquement en nombre de sites visités, mais dans la qualité de l’expérience vécue. Prenez le temps de vous immerger dans l’atmosphère sereine de ces lieux sacrés, de toucher la pierre usée par les siècles, d’écouter les légendes murmurées par les bas-reliefs, et de respirer les parfums de la jungle cambodgienne.

Pour une visite sans stress, pensez à emporter suffisamment d’eau, un chapeau, de la crème solaire, et de vêtements couvrants respectueux des lieux de culte. Et surtout, n’oubliez pas de charger votre appareil photo ou votre smartphone pour immortaliser ces moments magiques.

Visiter les temples d’Angkor en dehors des heures de pointe et loin des foules est tout à fait possible avec un brin de planification et une dose de curiosité. C’est dans le silence du matin ou dans la douce lumière du crépuscule que ces monuments dévoilent leur réelle majesté. En vous éloignant des sentiers battus, vous trouverez des sanctuaires où le temps semble s’être arrêté, et où chaque pierre a une histoire à raconter.

En fin de compte, explorer Angkor sans la foule est une manière de rendre hommage à ce patrimoine mondial de l’UNESCO, en le découvrant dans toute sa splendeur et son authenticité. Que ce soit à pied, en tuk-tuk ou à vélo, chaque visiteur peut trouver son propre chemin vers une expérience inoubliable dans ce lieu chargé d’histoire.

Siem Reap et son trésor d’Angkor vous attendent, prêts à offrir des souvenirs inestimables à ceux qui savent regarder au-delà de l’affluence des touristes. N’attendez plus, préparez votre voyage au Cambodge, et laissez-vous émerveiller par les merveilles d’Angkor, loin des foules.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés